Skip to main content

Suis-je un photographe de mariage éco-responsable ?

En observant les pratiques de certains de mes collègues photographes de mariage, je constate que certains profitent d’une « tendance » (j’utilise ce terme un peu par provocation) à être éco-responsable. De cette manière ces photographes espèrent attirer à eux des futurs mariés sensibles à la préservation de notre planète et de notre environnement. Certes la cause est noble, mais connaissant les pratiques de certains derrière ces beaux discours, je me suis moi-même posé la question suivante : suis-je un photographe éco-responsable ? Dans cet article, je vous partage quelques pistes de ma réflexion sur le sujet.

 

couple de mariées lgbt en robe de mariés devant un paysage magnifique de lac forêt et montagne, photo réalisée par un photographe professionnel spécialisé dans le mariage
Séance photo des mariés en pleine nature

La réflexion

Comment puis-je, en tant que photographe de mariage, concilier ma passion pour la capture de moments uniques avec une responsabilité envers notre planète ? Notre pratique nécessite une somme de matériel à jour des technologies, mais aussi parfois des déplacements non négligeables. Mon parcours m’a amené à réfléchir sérieusement à mon impact environnemental et à explorer des moyens de rendre mon activité plus éco-responsable.

L’équipement Photo

L’un des premiers aspects que j’ai pris en considération est le choix de mon équipement. L’offre actuelle en termes d’appareils photos numériques est telle qu’il n’existe pas de solution eco-friendly, tel l’automobiliste qui déciderait de passer au tout électrique. (même si le tout électrique ne règle pas tout en matière d’automobile, je vous renvoie au très bon article de bonpote La voiture électrique, solution idéale pour le climat ?).

 

Les innovations technologiques sont nombreuses et fréquentes. Il faut donc trouver le bon compromis entre rester à jour des nouveautés, avoir du matériel en parfait état de fonctionnement pour assurer les prestations, et ne pas céder à toutes les tentations des constructeurs. Ainsi chaque achat ou renouvellement de matériel doit être soigneusement réfléchi. De plus, en prenant soin de mon matériel, je le revends en très bon état lorsque je dois le changer, lui offrant ainsi une seconde vie. Non seulement cela contribue à la préservation des ressources naturelles, mais cela me permet aussi de m’aligner sur des valeurs qui me tiennent à cœur.

Couple de mariés posant devant une bâtisse de pierres dorées
photographe écoresponsable sur un vélo

Les déplacements

 

Les déplacements sont inévitables dans notre métier, notamment entre les lieux de mariage. Je réfléchis actuellement à opter pour des moyens de transport plus respectueux de l’environnement, tels que les véhicules à faible émission. Je privilégie aussi le covoiturage avec les personnes du mariage lorsque cela est possible. Cette organisation doit évidemment être mise en place en amont du mariage. Je cherche donc à atténuer l’empreinte carbone liée à mes déplacements.

Et lorsque l’occasion se présente, je n’hésite pas à me mettre en selle !

Ma contribution pour l’environnement

Mes convictions m’amènent depuis quelques années maintenant à être membre du collectif 1% for the planet. Cela signifie que je reverse 1% de mon chiffre d’affaires annuel à des associations qui œuvrent en faveur de l’environnement. L’organisme 1% for the planet contrôle et atteste du fait que 1% de mon CA est bien reversé pour l’environnement. Ainsi lorsque vous me choisissez comme photographe de mariage, 1% de la prestation est destinée à des associations agréées qui ont une action pour le bien de la planète.

photographe écoresponsable membre du collectif 1% for the planet
portrait des mariés lors de leur plus beau jour

Privilégier les prestataires locaux

 

Un autre aspect consiste à travailler au maximum avec des prestataires locaux. Ainsi les albums que je propose sont faits en France près de Grenoble. La plupart des tirages sont également produits en France. J’ai à cœur de vous proposer le meilleur avec des supports qualitatifs qui vont durer dans le temps, et si cela est produit près de chez nous c’est encore mieux !

Le photobooth que je propose à la location est produit par un ébéniste local qui travaille à partir de bois de récupération.

Les comportements personnels

Enfin je ne pourrais pas me prétendre éco-responsable si dans mon quotidien je n’appliquais pas des principes de bon sens respectueux de la planète. Nous privilégions autant que possible la nourriture locale et bio, nous achetons autant que possible en vrac, nous limitons les déplacements inutiles et essayons de nous tourner vers un tourisme éco-responsable. Alors bien sûr tout ça n’est pas encore parfait, mais en tout cas nous faisons de notre mieux pour tendre vers nos convictions profondes.

Choisir un photographe éco-responsable

La quête vers l’éco-responsabilité en tant que photographe de mariage ne se limite pas à capturer des moments précieux, mais à les capturer de manière éthique et durable. Choisir un photographe éco-responsable va au-delà de la simple prestation photographique ; c’est une contribution collective à un avenir plus durable. Ainsi, les couples à la recherche d’un photographe pour leur journée spéciale peuvent non seulement immortaliser leurs moments uniques mais aussi être acteurs du changement vers une célébration de l’amour plus respectueuse de l’environnement.

Suis-je un photographe éco-responsable ? Je pense qu’au delà d’une étiquette, l’éco-responsabilité est une manière d’appréhender les choses au quotidien, et j’espère vous avoir éclairé sur mon rapport à l’environnement et à la planète à travers les quelques pistes que j’ai données dans cet article.

couple de mariés lors d'une séance photo